Le thé vert

instants mieux-être - thé vert

instants mieux-être – thé vert

Voilà une boisson à privilégier !  Parce que le thé vert est un des meilleurs antioxydants anticancer. Il exerce son action grâce aux molécules qu’il contient et que l’on appelle les « catéchines ». *

Et ces catéchines sont capables d’interférer avec le développement d’un cancer en bloquant la fabrication des vaisseaux sanguins dont la tumeur a besoin pour grossir.

De nombreuses études cliniques ont été réalisées et arrivent à la constatation que les grosses consommatrices de thé vert (plus de 2 à 3 tasses par jour) voient leur risque diminuer de 21%, surtout vis-vis des cancers du côlon, de l’estomac et de l’œsophage.*

Les japonais sont les plus gros consommateurs de thé vert au monde. 200 ans avant JC le thé vert était déjà considéré comme un élixir de vie éternelle.

Le plus courant est le thé vert sencha : il a un goût amer lié à la forte présence de cathéchines.

Le thé vert matcha est considéré comme l’un des plus raffinés. Il a longtemps été considéré comme un véritable médicament par les samouraïs. Le soin tout particulier apporté à sa production (broyé finement entre deux pierres) fait qu’il contient encore plus de catéchines. On le prépare en diluant la poudre de thé vert dans de l’eau chaude et en battant le mélange au fouet à thé (chasen).

A noter aussi que le thé vert a la réputation de brûler les graisses et de réguler la glycémie.

Conseils :

  • On peut régulièrement boire 3 tasses de thé vert japonais par jour et faire de temps en temps une cure de thé matcha
  • Pour acheter du bon thé vert, recherchez des informations sur la teneur en EGCG (épigallocatéchine gallate) ou en catéchines. Si l’information est disponible sur l’emballage, il s’agit surement d’un thé de bonne qualité !

 

instants mieux-être - thé matcha

Thé matcha

A lire : un petit livre de recettes au thé matcha

* Source : le livre du professeur David Khayat ‘prévenir le cancer, ça dépend aussi de vous’ – Editions Odile Jacob – David Khayat est chef de service de cancérologie à l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière et professeur à l’université Pierre et Marie Curie

 

Share

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *