Choisir une huile essentielle

Il y a plusieurs choses à vérifier lorsque l’on achète une huile essentielle.

Tout d’abord, la date de péremption : elle n’est pas toujours indiquée. Même si une huile essentielle se conserve très longtemps (plusieurs années), il est indispensable que la date limite d’utilisation soit clairement indiquée. Elle peut apparaitre sous le forme DLU (date limite d’utilisation) ou EXP (expire).

Préférez des huiles essentielles bio. Cela doit être indiqué sur l’emballage avec un sigle officiel.

La composition chimique ou chémotype. Cet aspect est très important. Le chémotype détermine la composition chimique de l’huile. Pour une même espèce botanique, on peut obtenir différents huiles essentielles chémotypées (H.E.C.T.). Cela va dépendre des conditions de vie de la plante : le pays, le sol, l’exposition, la période de récolte, l’organe distillé, le mode d’extraction etc. Selon ces critères, on va obtenir des assemblages moléculaires différents, ayant chacun des propriétés différentes. Ces assemblages moléculaires sont parfaitement identifiables par les techniques chimiques d’analyse comme la chromatographie ou la spectrométrie de masse.

Prenons l’exemple du Thym et du Romarin.

Pour le thym (Thymus vulgaris), on distingue plusieurs H.E.C.T :

  • le Thymus vulgaris à THYMOL : propriétés anti-infectieuses à large spectre
  • le Thymus vulgaris à LINALOL : propriétés antibactériennes, antifongiques
  • le Thymus vulgaris à THUJANOL : propriétés bactéricides et neurotoniques
  • le Thymus vulgaris à TERPINEOL : prpriétés hémolytiques
  • etc…

Pour le Romarin (Rosmarinus officinalis), c’est la même chose :

  • le Rosmarinus officinalis à 1.8 CINEOLE : actions antiseptiques pulmonaires et mucolytiques
  • le Rosmarinus officinalis à CAMPHRE : actions neuromusculaires, myorelaxantes et anti-inflammatoires
  • le Rosmarinus officinalisà VERBENONE : actions cicatrisantes, bactéricides, expectorantes, hépatodrainantes…

Il convient donc de lire sur l’étiquette du flacon que l’on achète le chémotype de l’huile selon l’effet souhaité.

 

Share

commentaires

  1. Virginie affirme: août 19, 2014 at 9:52

    Remède très efficace ! merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *